La police de Cologne a mis en garde contre les fraudeurs sur le marché du logement. L’actualité de début janvier montre que les personnes à la recherche d’un logement doivent être prudentes. De nouveaux locataires se sont soudainement présentés à la porte. Plus que surpris, un locataire s’est présenté début janvier à Cologne, lorsqu’il a soudainement sonné à la porte plusieurs jours de suite et que les prétendus nouveaux locataires se sont présentés devant lui.

Certains d’entre eux avaient même signé des contrats de location. L’un d’entre eux avait déjà versé une caution d’environ des milliers d’euros, d’autres ont affirmé qu’ils avaient même inspecté l’appartement avant de signer le bail. Les prétendus nouveaux locataires avaient fait de la prison pour fraudeurs. L’offre de logement provenait des réseaux sociaux, et les fraudeurs avaient loué l’appartement pour une courte période en tant qu’appartement de vacances pour l’inspection. Les parties lésées ne récupéreront probablement pas l’argent de la caution versée.

Le service d’enquête criminelle 33 de Cologne a entamé des enquêtes sur la fraude, et les escroqueries des escrocs sont de plus en plus effrontées. De plus en plus de cas de fraude s’accumulent dans les grandes villes, le marché du logement tendu et le désespoir croissant des chercheurs rendent cela possible.

Dans de nombreux cas, le mauvais appartement peut être trouvé dans les réseaux sociaux ou d’autres publicités sur Internet, dans certains cas l’appartement n’existe même pas, dans d’autres l’accès à l’appartement est rendu possible par la sous-location et les escrocs prétendent alors être le propriétaire à la première occasion. Il n’est pas rare non plus de louer un appartement comme maison de vacances pour permettre une inspection (comme cela s’est produit à Cologne). Certains escrocs n’hésitent même pas à emmener avec eux de prétendus agents immobiliers.

Le patron comme propriétaire

Le propriétaire doit obtenir un nouveau logement immédiatement avec l’offre d’emploi. Les fraudeurs sont pressés par le temps pour récupérer l’argent de la caution, leur seul but dans l’arnaque. Dans un marché immobilier en surchauffe, il est facile de pousser une personne à la recherche d’un appartement à effectuer des paiements précipités, parce que la peur de ne pas obtenir l’appartement fait taire toutes les sirènes d’alarme. Dans de nombreux cas, l’appartement annoncé est même particulièrement bon marché pour attirer de nombreuses victimes de fraude : Cela peut aider ! Celui qui cherche un appartement de toute urgence devrait donc être un peu plus prudent.

Des offres spéciales doivent inciter les gens à s’asseoir et à se mettre en évidence, même si le propriétaire présumé n’a pas le temps ou la possibilité de visiter la propriété. Au lieu de cela, il est proposé d’envoyer les clés et le contrat par courrier après réception de la caution. Mais ces derniers n’arriveront généralement jamais. Certains escrocs attirent même l’inspection après le paiement de la caution, étant donné qu’ils devraient se déplacer depuis l’étranger pour l’obtenir. Si un agent immobilier est impliqué, il est facile de vérifier son sérieux, une visite à l’agence immobilière devrait toujours être possible.

Le numéro de téléphone lui-même peut également être facilement recherché, puisque là aussi, les fraudeurs copient très précisément les autres courtiers ! Très peu de propriétaires sérieux ont quelque chose contre le fait de montrer leur carte d’identité, et la police vous conseille même de jouer au détective : les personnes à la recherche d’un appartement doivent se renseigner sur les environs de l’appartement proposé. Si les voisins et la direction de l’immeuble ne savent pas que le propriétaire cherche un nouveau locataire, la fraude est très probable résumé.

La police de Cologne met en garde de toute urgence contre les fraudeurs effrontés sur le marché du logement. Dans une affaire récente, des personnes à la recherche d’un logement ont signé de faux contrats de location et ont même versé une caution pour un appartement qui n’était pas disponible. La police conseille donc de prendre des précautions lors des recherches sur le marché du logement.