Les loyers dans les grandes villes ont augmenté rapidement ces dernières années, alors que dans le même temps, de plus en plus de personnes recherchent un logement abordable, ce qui a entraîné une concurrence féroce qui ressemble à une « guerre dans la vie de tous les jours ». Cela se remarque particulièrement lorsque quelqu’un quitte son propre appartement loué et cherche un nouveau locataire, place des annonces et attend une réponse.

Comment trouver de nouveaux locataires rapidement ?

Dans les grandes villes, la recherche de nouveaux locataires se transforme rapidement en une course contre la montre, c’est pourquoi de nombreuses personnes intéressées contactent des experts en quelques instants, cette publicité est un succès assuré. Peu importe que vous placiez une telle annonce aujourd’hui via Facebook, ou d’autres médias sociaux ou portails immobiliers, la réponse ne se fait pas attendre. Plus de 6000 personnes sont intéressées par une location de deux pièces, plus de 700 personnes sont intéressées par un appartement. Ce sont les chiffres actuels dans les grandes villes, et ils sont atteints en quelques jours.

Que devez-vous savoir si vous cherchez un nouveau locataire et que vous êtes débordé par les demandes de renseignements ? Comment séparer le bon grain de l’ivraie ?

D’une part, coordonnez-vous avec votre propriétaire. Renseignez-vous à l’avance sur les intérêts de votre propriétaire afin que la recherche en vaille la peine et qu’il ne rejette pas votre candidat par la suite. Il sera alors difficile de trouver des locataires potentiels étrangers, même si leur cote de crédit est bonne. Deuxièmement : laisser les faits parler d’eux-mêmes. Les locataires potentiels doivent pouvoir présenter leur curriculum vitae, leurs dernières fiches de paie et un certificat d’absence de dettes de loyer. Troisièmement, écoutez vos sentiments. Si un intéressé vous semble douteux, c’est probablement parce qu’il l’est et qu’il y a un problème avec sa demande, son apparence ou son compte bancaire. Les loyers sont élevés, l’espace de vie est rare, si, en tant que locataire, vous formulez une offre pour les nouveaux locataires, vous êtes bien placé pour pouvoir choisir le meilleur.

Marché du logement : le développement urbain est en crise

Si vous voulez être vous-même un nouveau locataire : l’information permet d’économiser de l’argent « Nouveau locataire recherché ! Cette annonce semble tentante au premier abord, surtout dans une grande ville, et vous avez peut-être sauté sur l’occasion immédiatement parce que vous avez l’espoir que votre nouvelle fortune en matière de logement est derrière elle. Cela peut, mais ne doit pas nécessairement, être le cas. Car parfois une situation précaire se cache aussi derrière le désir précipité de déménager : certains locataires ne peuvent plus payer le loyer, ou ils ont des difficultés avec le propriétaire, qui peut être extrêmement pédant ou violer le droit du bail.

Dans ce dernier cas, il est possible que vous preniez en charge les propriétaires à problèmes lorsque vous emménagez, renseignez-vous donc poliment et avec diplomatie, mais sans hésiter sur le propriétaire lorsque vous inspectez l’appartement. Il en va de même pour le voisinage : les problèmes de voisinage peuvent également être à l’origine de nombreux déménagements précipités. Méfiez-vous des locataires qui veulent faire du prochain bail une véritable entreprise et vous vendre des objets ou des meubles dont vous n’avez pas besoin. Il n’est pas rare de nos jours qu’un locataire qui déménage demande au locataire suivant de reprendre son ancienne cuisine équipée et de payer l’espace, ou de participer aux travaux de rénovation qui sont dus lorsqu’il déménage. Il est préférable de clarifier toutes ces questions par écrit avant de signer un contrat pour la location suivante, afin d’éviter des situations désagréables par la suite, dans lesquelles vous aurez rapidement l’impression d’avoir été exploité.

La recherche de nouveaux locataires aujourd’hui est souvent difficile des deux côtés : pour les locataires qui déménagent, qui doivent faire face à un flot d’intéressés, et pour les intéressés eux-mêmes, qui ne savent souvent pas à quoi s’attendre.