1er août 2015, encadrement des loyers immobiliers parisiens

Le gouvernement français a décidé de plafonner le coût du loyer en France et notamment dans la capitale. Cette promesse présidentielle datant de l’année 2012 procure de nombreux avantages pour les locataires. Néanmoins, elle provoque de la colère au sein du groupement des bailleurs et des agences immobilières.

Tout savoir sur l’encadrement des loyers immobiliers à Paris

Pour faire baisser le prix du loyer en France en général et à Paris en particulier, l’administration française vient d’imposer un encadrement du tarif du loyer. Il a débuté à Paris, mais il se généralisera à travers le pays. Le but de ce plafonnement du prix du loyer est de ralentir le tarif excessif effectué par les propriétaires de maison.  Un engagement présidentiel qui est fortement applaudi par la majorité de la population française. Le prix par mètre carré doit considérer quelques critères, dont la surface du logement et l’année de construction de la bâtisse à louer. Ainsi, à partir de cette date, le montant du loyer doit figurer dans le bail de location. Par ailleurs, le locataire peut recourir à l’aide de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne ou OLAP au cours du bail en cas du dépassement du bailleur. Le locataire peut lui envoyer une lettre recommandée pour lui signifier l’application du loyer de référence. Le propriétaire de maison peut également demander une augmentation de son loyer au cas où il est sous-évalué. Le bailleur peut également saisir l’OLAP pour réévaluer son propriétaire à la fin du bail. Les bailleurs doivent donc se référer au prix médian par mètre carré affiché par l’OLAP. Cette médiane est regroupée en 14 zones et répartie sur 80 quartiers. À partir du 1er août 2015, les loyers parisiens ne doivent plus dépasser le loyer de référence majoré de 20 %.

L’impact de l’encadrement du loyer immobilier parisien

L’encadrement du loyer immobilier à Paris a fait couler beaucoup d’encres. Sa popularité auprès des locataires et surtout les jeunes ne se fait pas attendre. La promesse présidentielle est actuellement effective et elle est bien reçue par la majorité des locataires de maison. Tandis qu’elle est mal perçue par le groupement professionnel des bailleurs. Par  ailleurs, ce plafonnement veille à ce que les jeunes et les locataires puissent louer une maison décente. L’alignement du prix du loyer à Paris impose également d’autres réformes. Il s’agit de conclure un bail conforme à un modèle détaillé et complet. Le prix du loyer de l’ancien locataire et la date de son dernier paiement doivent figurer dans le bail.

Location de bureaux à Strasbourg : Choisir le bon emplacement
Droit du bail : y a-t-il une obligation de chauffage pendant la saison froide ?