L’assurance habitation : pourquoi tant de différence régionale ?

assurance mrh

Publié le : 16 mars 20215 mins de lecture

Les prix exercés par les compagnies d’assurance sont inégaux concernant les assurances habitation. À l’image des assurances auto, la carte de France dévoile des différences pouvant aller parfois du simple au double d’une région à une autre.

Bien entendu, la géographie n’est pas le seul critère qui influe le montant total de vos mensualités. La valeur de votre bien immobilier, votre situation (si vous êtes locataire ou propriétaire), le nombre de sinistres enregistrés, votre profil (étudiant, retraité, couple) sont autant de paramètres qui peuvent alourdir la facture de votre assurance habitation.

Pour vous permettre d’y voir plus clair, voici un bilan des disparités notables en France en matière de primes d’assurance habitation.

Sachez que si vous avez besoin de changer votre contrat ou bien de souscrire une option supplémentaire, vous pouvez à tout moment consulter les différentes formules d’assurances habitation maaf.

L’île de France : là où l’assurance habitation est la plus chère

En moyenne, les primes annuelles liées à l’assurance habitation en France s’élèvent à 156 euros pour les appartements et à 242 euros pour les maisons.

La région Île-de-France atteint le sommet du classement des villes où le prix d’assurance habitation est le plus élevé. En effet, on estime le tarif moyen pour un contrat assurance habitation à 176 euros pour les appartements et de 291 euros pour les maisons dans cette région.

Juste derrière, on retrouve la région Provence Alpes Côte d’Azur, qui enregistre, quant à elle, un prix moyen de 168 euros pour les appartements et de 274 euros pour les maisons.

La région la moins chère de France est la Bretagne

Pour ce qui est des régions affichant les prix d’assurance habitation les plus bas, on trouve en grande majorité les régions du nord-ouest de la France, avec notamment la Bretagne, qui enregistre le prix moyen d’assurance habitation le moins cher de l’hexagone, à savoir 112 euros en moyenne par an (pour un appartement) et 187 euros (pour une maison).

Étudiants, couples, locataire, propriétaires… Les tarifs sont inégaux pour tout le monde

Le lieu de résidence n’est pas le seul critère qui entre en jeu dans le calcul de la prime annuelle de l’assurance habitation. En effet, votre profil ainsi que votre statut influencent largement le prix que vous devrez débourser pour votre assurance habitation. Par exemple, un couple d’actifs (c’est-à-dire qui ne soient ni retraités, ni étudiants) propriétaire d’une maison en île de France d’environ 90 m3 et dont le capital assuré est entre 15 000 et 45 000 euros, devra payer une prime d’assurance habitation moyenne de 300 euros. Tandis qu’un étudiant locataire d’un studio de 30 m3, toujours en île de France, dont les biens à assurer sont inférieurs à 15 000 euros devra s’acquitter d’une assurance habitation d’une valeur approximative de 120 euros.

En revanche, compte tenu des disparités entre les régions, il est possible qu’un étudiant locataire à Paris paie son assurance habitation aussi cher qu’un propriétaire breton.

Pour conclure, il est utile de savoir que les prix des assurances habitation sont fixés par les assureurs eux-mêmes. Ces derniers se basent sur plusieurs critères pour déterminer le montant de votre contrat, comme notamment le type de logement que vous occupez, sa surface, son état, son ancienneté… mais aussi la valeur des biens que vous assurez (équipements high-tech, mobiliers…) et enfin votre historique en matière de sinistres déclarés sur les 36 derniers mois.

Pour en savoir plus sur les prix des assurances habitation, vous tenir informé de l’actualité et prévoir la hausse annoncée en 2019, vous pouvez consulter l’article publié par le journal de l’économie.

Entreprises : 4 critères pour bien choisir vos futurs locaux
Pourquoi faire appel au service d’un conseiller immobilier ?

Plan du site